Réduction de la pénibilité : des plaques de plâtre moins lourdes

Le 31 octobre 2018

A l’heure où le bien-être et la santé au travail sont de grandes préoccupations, que fait-on pour améliorer les conditions de travail des professionnels du bâtiment ?

 

A l’occasion de la construction du nouveau siège social de notre client Socomore à Vannes, nous sommes intervenus notamment pour la pose de 1500 m2 de plaques de plâtre. Il s’agissait d’un chantier d’envergure, avec beaucoup de matériaux à manipuler.

 

 

Sylvain Delabrosse

Sylvain Delabrosse, codirigeant de notre entreprise, témoignait il y a quelques semaines dans Batirama :

 

« Nous mettons en œuvre des produits techniques (…) qui sont de plus en plus épais et lourds. Selon les solutions, le poids nominal des produits varie entre 45 et 60 kg. Il faut imaginer que nos compagnons saisissent ces plaques puis ensuite, les posent, et cela jusqu’à 50 fois par jour. C’est un vrai problème. Je me dis que je ne voudrai pas demander à mes enfants d’exécuter ce type de tâches, alors pourquoi l’imposer à nos compagnons avec lesquels nous sommes liés et dont nous voulons préserver la santé et le bien être ? »

 

Notre volonté a été de travailler sur le poids des plaques de plâtre pour ne pas excéder 35 kilos par plaque.

 

D’un point de vue technique ceci implique des raccords plus nombreux sur les plaques de plâtre dont la taille a dû être modifiée (2,30m au lieu de 3m). Nous avons travaillé avec notre industriel Siniat à créer un nouveau modèle, en raisonnant en termes de poids avant de penser en termes de productivité.

 

Sur le terrain, notre solution a généré quelques contraintes techniques. Pour couvrir 4m de hauteur, il faut faire quelques recoupes et superposer les plaques de plâtre. Cela nécessite également un travail de jointoiement.

 

 

« Il est vrai que depuis quelques années, le secteur du bâtiment a pris conscience que le poids des matériaux ronge la santé des travailleurs et n’aide certainement pas les jeunes à se projeter dans ce secteur. C’est ainsi que nous avons vu le gros œuvre diminuer le poids de certains matériaux et mécaniser certaines tâches. Curieusement dans notre métier, c’est l’inverse. Les complexes isolants sont de plus en plus épais et de plus en plus lourds. Il en va de même pour les plaques de plâtre. Il y a 20 ans, nous posions essentiellement des BA13 et occasionnellement des BA18. Dorénavant, c’est l’inverse (…). Cela avoisine les 45kg/plaque.

Sur ce chantier nous avons donc testé les plaques en 2m30. La différence de poids est notable et cela se ressent en fin de journée. Sur cet ouvrage, cela a été indéniablement un confort pour mes collègues et moi.»

 

Matthieu TUAL, Chef de chantier chez Soplac Euphonie

 

 

En définitive, cela implique une prestation un peu plus chère mais notre client, sensible à notre politique de bien-être au travail, nous a suivi dans cette démarche.

 

Faire évoluer les bonnes pratiques dans les métiers du bâtiment

 

« Lors de la construction de ce nouveau bâtiment, nous avons apporté une attention particulière sur les matériaux utilisés (bois, isolation paille, isolation laine de coton métisse …) car nous souhaitions être en cohérence avec la démarche RSE de la société. D’autres actions liées au bien-être de nos salariés sont aussi menées en parallèle.

 

Quand M. Delabrosse m’a fait part de sa volonté de réduire le poids des plaques de plâtre en diminuant le format, cela a fait écho à nos propres démarches et valeurs. Après validation avec le BE et le maître d’œuvre, nous avons validé l’utilisation de plaques plus petites pour cette construction.

 

Dans l’espoir que Soplac puisse poursuivre cette démarche et entraîner d’autres entreprises pour faire évoluer les bonnes pratiques dans les métiers du bâtiments ».

 

Daniel Lusteau – Working Environment Manager de Socomore France.

 

 

Siniat notre fabriquant, a également accepté de s’adapter à notre demande. Ce partenariat a été déterminant pour mener à bien ce projet.

 

 

« La démarche engagée de SOPLAC nous a tout de suite séduite car elle démontre que l’on peut construire autrement en prenant mieux en compte la santé des plaquistes. L’innovation et la construction durable sont au cœur de notre stratégie. Cette initiative est remarquable sur le marché. »

 

Frédéric Plasseraud, Directeur Marketing & Technique de Siniat France

 

 

Et pour la suite ?

 

Nous espérons avoir l’occasion de renouveler cette expérience avec d’autres clients. Notre volonté est de généraliser cette pratique de réduire le poids des matériaux d’une part pour la santé de nos compagnons mais aussi pour rendre notre métier attractif auprès des jeunes.

 

La réflexion est lancée mais la solution n’est pas unique. Il faut continuer à expérimenter pour trouver davantage de solutions en échangeant avec nos hommes de terrain qui savent nous dire ce qui pourrait être amélioré pour faciliter leur quotidien sur les chantiers.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez l’article de Batirama dédié à notre démarche ICI

 

  • plaque de platre
  • pose plaque platre
plaque de platrepose plaque platre